Le prince de Cochinchine, JF Parot | Nicolas Le Fl

Comme vous le savez, je suis fan de Jean-François Parot et de son héros Nicolas Le Floch que je suis depuis ses débuts. La publication d’un nouveau tome est toujours un plaisir: le style est élégant, très étudié, la précision historique excellente et les rebondissements présents et la psychologie des personnages toujours bien traitée! Je ne sais pas si je peux vraiment être objective sur ce nouveau roman tellement le plaisir de retrouver ces personnages et leur univers l’emporte sur toute analyse critique.

Dans ce nouveau roman, Nicolas Le Floch est directement visé par une agression alors qu’il séjourne en Bretagne en famille, alors que vient de naître son petit fils prénommé également Nicolas. Un envoyé de Paris, nommé Cholet, lui apporte 2 messages de ses supérieurs indiquant qu’il doit se rendre de toute urgence à Paris. Serviteur zélé de la Couronne, Nicolas prend la route avec Cholet et doit faire face à une nouvelle agression. A Paris, on l’informe qu’il est une cible sans qu’il puisse toutefois identifier d’où provient la menace. Cette menace le conduira même à la Bastille, accusé de meurtre. Très vite libéré, la présence de son ami Pierre Pigneau de Behaine,  (un jeune missionnaire qu’il a rencontré dès les premiers tomes de la série) devenu évêque, va préciser la menace à laquelle Nicolas et la Couronne doivent faire face. En effet, le missionnaire est devenu un homme clé mais néanmoins contesté, du roi cochinchinois. Accompagné du Prince Cahn qui est encore un enfant, il est venu en France négocier un traité au nom du souverain asiatique avec Louis XVI. Un échec serait très ennuyeux pour les deux pays, y compris pour la France assez affaiblie politiquement, dans laquelle les prémices de la Révolution se font sentir.

Evidemment j’ai aimé ce roman! L’enquête est rondement mené, Nicolas trouve le fin mot de l’histoire malgré de nombreuses embûches posées sur son chemin. Les retrouvailles avec un ami de 20 ans, le père Pierre devenu évêque et l’évocation de la politique étrangère et des relations avec la Cochinchine sont intéressantes et exotiques.  Mais, dans ce roman, c’est la psychologie de Nicolas qui est sans doute la plus intéressante. Nicolas a appris dans le tome précédent l’identité de sa mère biologique qu’il n’a jamais connue. Ce secret, dissimulé de tous, lui procure une grande fierté et beaucoup de questions. Je ne peux en dire plus sans spoiler 😉 La contestation croissante du peuple, la demande de convocation des Etats généraux et la mollesse et l’abattement du roi de France sont les signes d’une Révolution qui se prépare. Encouragé par Noblecourt, Semacgus et Bourdeau, Nicolas remet de plus en plus en cause l’ordre établi et les privilèges et prend conscience du danger qu’il y aurait à ne pas faire évoluer la situation du peuple français. Il s’inquiète pour l’avenir et pour son fils Louis, entièrement dévoué à la famille royale, qui ne pressent pas, vu son jeune âge, le danger qui monte. Cela fait quelques tomes qu’on voit la situation empirer et à chaque roman, je tremble de ce qui pourrait arriver à Nicolas et à ses proches lors de la Révolution française. Dans ce roman, nous sommes en 1787. A voir ce que le prochain nous offrira…

Si vous ne connaissez pas les enquêtes de Nicolas Le Floch, Commissaire au Châtelet, je vous conseille de lire avant:

  1. L’énigme des Blancs Manteaux
  2. L’homme au ventre de plomb
  3. Le fantôme de la rue Royale
  4. L’affaire Nicolas Le Floch
  5. Le crime de l’hôtel Saint Florentin
  6. Le sang des farines
  7. Le cadavre anglais
  8. Le noyé du Grand Canal
  9. L’honneur de Sartine
  10. L’enquête russe
  11. L’année du volcan
  12. La pyramide de glace
  13. L’inconnu du pont Notre-Dame
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90