Les souvenirs, David Foenkinos

les-souvenirs-foenkinosL’histoire: Le narrateur est un type banal qui a choisi un job de réceptionniste de nuit dans un hôtel parisien pour écrire un hypothétique roman. Sa vie en général est assez pathétique. Ses relations avec ses parents sont plutôt médiocres mais il a développé une réelle proximité avec ses grands parents. Entre chaque chapitre évoquant sa petite vie, des souvenirs des personnages – même mineurs- sont partagés comme des anecdotes, souvent jolies et poétiques.

J’aime bien Foenkinos. J’aime l’écrivain, j’ai le personnage que je peux voir dans les médias. Si ce roman est plutôt dans la même veine de ce qu’il écrit d’habitude, je l’ai trouvé assez moyen. On retrouve son style agréable, enlevé, touchant et poétique et c’est déjà ça. Mais l’histoire est un peu pathétique, le personnage assez peu attachant voire agaçant et on a l’impression que le roman est le prétexte à ces souvenirs intercalés au fur et à mesure de la narration. Du début à la fin, on ne comprend pas où il veut en venir… Je suis assez déçue de ce roman que j’ai commencé à 2 reprises avant de continuer sa lecture. Bref, ce n’est pas terrible, vous ne louperez rien si vous vous concentrez sur d’autres lectures et d’autres Foenkinos!

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90