Acide sulfurique, Amélie Nothomb

L’histoire: Concentration est une nouvelle émission de télé réalité qui met en scène des prisonniers et des kapo, sous la forme d’un centre concentrationnaire. Cette émission a un succès fou et la société toute entière se retrouve scotchée devant sa télévision. Surtout quand une jeune femme prend des allures d’héroïne et stimule les audiences de l’émission. Mais les participants, Pannonique la prisonnière ou Zdena la kapo sans pitié, sont tous piégés dans un système qui les détruit peu à peu. 

J’ai ouvert ce roman car il était court et j’étais dans l’avion et puis j’aime bien Amélie Nothomb, tant le personnage que les quelques romans que j’ai lus d’elle. J’ai beaucoup apprécié le thème de ce roman sur la télé-réalité et l’avidité des téléspectateurs à contempler l’horreur et la mort de leurs congénères. Car Concentration n’est pas une émission classique puisque les prisonniers sont éliminés les uns après les autres après avoir été affamés. Zdena a été recrutée pour sa bêtise et son manque de culture, elle est une kapo idéale qui se prend d’affection – mais est ce vraiment ça? – pour CKZ 114 (Pannonique) et tente d’établir un contact avec elle. C’est à la fois touchant et affreux car Zdena va tenter d’acheter la jeune femme pour bénéficier de davantage de contacts avec elle. Et Pannonique va se retrouver dans une situation particulièrement difficile. La société entière condamne Concentrations au fur et à mesure que l’horreur du programme se révèle, au fur et à mesure des sorties de Pannonique qui montre une force et une humanité sans commune mesure. Si j’ai aimé l’histoire qui est originale et bien trouvée, je ne suis pas sûre cependant qu’il soit si bien exploité que ça. Le style d’Amélie Nothomb est également assez inégal. J’ai eu le sentiment qu’elle avait bâclé ce roman de quelques 80 pages et qu’elle a laissé passer une idée qui aurait pu être creusée encore. Non pas que le sujet soit juste effleuré mais il aurait mérité plus de travail je pense. Ce roman se lit bien et assez rapidement mais je suis tout de même restée sur ma faim… c’est sûrement ce qu’on reproche pas mal à Amélie Nothomb ces dernières années, des romans courts mais surtout inachevés et c’est dommage…

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90