Reprendre sa vie sans oublier – Je suis Charlie

J’ai déjà fait part brièvement de mon émotion et de ma stupeur face aux événements qui ont eu lieu en France ces derniers jours. Quand on est expatrié, ne serait-ce qu’en Belgique, on se sent toujours très Français face à des attaques à l’encontre de son pays, de sa culture, de ses compatriotes. J’ai été touchée par la solidarité internationale, par les mots gentils de tous mes collègues étrangers et de leur mobilisation. Comme beaucoup, je n’ai pas eu envie de bloguer cette semaine et l’envie revient tout doucement… mais je ne me voyais pas bloguer comme si de rien n’était bien que la vie doive reprendre son cours.

Je ne sais pas si j’irais défiler dans ma ville aujourd’hui et ce pour plusieurs raisons personnelles dont notamment le fait que plusieurs cortèges concurrents sont organisés et qu’il n’y a finalement pas de véritable rassemblement. Tous se réuniront à un endroit dans la ville mais partiront de plusieurs places. Je trouve ça absurde et j’ai l’impression qu’il s’agit uniquement d’un problème d’ego. Deux anonymes ont lancé un appel au rassemblement sur Facebook avant qu’un appel « officiel » soit lancé. Et ils ont maintenu leur propre défilé, sans fusionner, sans annuler au profit du défilé plus « officiel » regroupant des partis politiques, des syndicats, des associations qui a priori va regrouper davantage de citoyens dans un esprit d’unité nationale et européenne. Je ne comprends pas et j’avoue que cela ne me donne pas envie de défiler. J’ai peur des récupérations, je ne défile jamais et je n’ai pas besoin d’un défilé pour penser aux victimes et me recueillir. Mais j’irai peut être car j’ai envie de manifester mon soutien et mon dégoût!!! Quoi que je décide, de toute façon, je penserai aux victimes et à leur famille cet après midi mais aussi à la démocratie et à la liberté d’expression qui sont bien plus menacées que ce que l’on croit, finalement. Rien n’est acquis.

Edit 19h00: Je suis finalement allée au défilé organisé entre la gare du Nord et la gare du Midi à Bruxelles. Nous étions près de 20 000.

Pour conclure tout cela sur le blog,  j’avais envie de partager avec vous le slam écrit par Grand Corps Malade et mis en musique par John Mamann pour ne pas oublier même si la vie reprend son cours fatalement.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Reprendre sa vie sans oublier – Je suis Charlie

  1. Syl. dit :

    Il faudrait que les groupes se réunissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90