ABANDON : Femmes qui courent avec les loups, Clarissa Pinkola Estés

Je n’ai pas pu lire plus de 20 pages de ce livre. Le terme « la femme sauvage » qui revient à toutes les phrases m’a vraiment refroidie. L’auteur préconise que chaque femme retrouve la « femme sauvage » qui sommeille en elle, telle une louve, car étouffée par la culture occidentale et par les hommes (je résume). Je n’ai pas accroché du tout… Je ne peux pas en dire plus faute d’avoir continué… Pourtant, ce livre avait de bonnes critiques! Peut être n’était ce pas le bon moment…

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90