Une vie, Simone Veil

Dans son autobiographie, Simone Veil confie son enfance ainsi que ses années d’engagement en politique. Une vie loin d’être banale…

Résumé: Simone Veil est une survivante de la Shoah, cela a largement été commenté. Elle revient sur son enfance heureuse sur la côte d’Azur et sur ces années de déportation où elle a cotoyé l’horreur. Elle nous dépeint, par là, la société française de l’après-guerre qui n’a pas voulu ou pu écouter les déportés de retour. Elle évoque, par la suite, son travail dans le milieu carcéral puis le contexte de sa nomination au gouvernement et la défense de la loi légalisant l’avortement, qui porte aujourd’hui son nom.

Cette autobiographie est vraiment intéressante pour comprendre le parcours de Simone Veil et comment sa terrible expérience des camps a, par la suite, toujours guidé son engagement politique et humain. C’est une femme qui force le respect, peu importe que l’on partage ses opinions politiques ou non. Ce livre donne également sa vision de la société française, son expérience et les circonstances politiques de la loi Veil. notamment  Bref, une saine lecture qui permet de relativiser nos petits malheurs quotidiens, sans jamais tomber dans le pathos, et qui montre que l’on peut vivre en harmonie avec ses convictions.

Petite anecdote : Simone Veil a intitulé ses mémoires Une vie en hommage au roman de Maupassant qu’elle aime beaucoup…
Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Une vie, Simone Veil

  1. Nag dit :

    Karine a dit… Oh, je ne savais pas pour Maupassant ! « une vie » est d’ailleurs un de mes romans préférés. J’attends la sortie en poche du livre de Me Veil. 30 novembre 2008 19:15  Nag a dit… J’ai pensé à toi en faisant ce billet justement 😉 30 novembre 2008 21:01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90