Une affaire très personnelle, Deborah Crombie

L’histoire: Victoria McClellan, professeur de l’être à l’université de AllSaints, rédige une biographie sur une poétesse récemment disparue, Lydia Brooke. Au cours de ses recherches, des doutes apparaissent sur le suicide de Lydia et elle reprend contact avec son ex-mari, Duncan Kincaid, policier, pour l’aider dans ses recherches. Celui ci ne prend pas vraiment au sérieux les soupçons de Vic jusqu’à ce que des événements confirment les doutes de celle-ci et entraînent Duncan et son adjointe et petite-amie Gemma dans une enquête très personnelle…

J’ai bien aimé ce roman! C’est un bon livre policier et il se déroule dans un milieu un peu original, le milieu universitaire et littéraire.  Les personnages sont hauts en couleur et on tente, que ce soit aux côtés de Vic ou de Duncan, de connaître la vérité sur Lydia et sur sa disparition. Le roman est ponctué des lettres de Lydia à sa mère et de citations du poète Rupert Brooke. Si le roman commence doucement, le rythme et le suspens augmentent franchement au bout d’une centaine de pages. Je me suis attachée à Duncan et Gemma, un couple d’enquêteurs humains et sympathiques mais j’ai été franchement agacée par la traduction qui fait que ces 2 personnages, amants, se vouvoient! C’est absurde! Mais cet agacement passé, on passe un très bon moment avec ce roman!

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90