Un pied au paradis, Ron Rash

L’histoire: Dans l’Amérique profonde des années 1950, le shérif Alexander enquête sur la disparition d’Holland Winchester, dont la mère est sûre qu’il a été tué par leurs voisins. La situation est difficile dans le comté, les agriculteurs sont dépendants de la météo et une compagnie d’électricité menace de racheter les terres pour créer un lac artificiel. 5 protagonistes vont raconter, chacun, une partie de l’histoire: le shérif Alexander, le voisin, sa femme, leur fils et l’adjoint du shérif.

Ce roman ne me disait pas plus que ça avant de l’entamer. Une histoire dans l’Amérique rurale des années 50… bof! Et puis en fait, l’écriture est étonnante. On est vite transporté dans l’ambiance de cette bourgade, dans les années 50, et on suit avec plaisir le début de l’enquête du shérif Alexander. C’est une écriture vraie, un style réaliste et qui prend aux tripes… La construction de ce roman est sans aucun doute le second intérêt de ce roman. 5 voix qui racontent, sinon la même histoire, chacune les événements dont elles ont été témoins. Cela donne une vision complète des personnages mais également de leur psychologie, fine, touchante. J’ai finalement été absorbée par ce roman, par cette tranche de vie tragique (la fin m’a terrifiée) que l’auteur réussit à nous faire vivre aussi.

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Un pied au paradis, Ron Rash

  1. Nag dit :

    Ah oui? c’est étonnant car c’est un excellent roman, d’ailleurs assez méconnu donc j’étais contente de voir ce que tu avais pu en penser…

  2. keisha dit :

    Totalement d’accord avec toi, je l’ai lu d’ailleurs (en février, il y a longtemps, mais j’ai du retard pour faire paraitre mes brouillons de billets) en suivant une blogueuse qui ne paraissait même pas enthousiaste..d’où ma totale surprise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90