Les catilinaires, Amélie Nothomb

L’histoire: Un couple de retraités, très amoureux, s’installe à la campagne pour profiter de la vie et de la nature. ils font connaissance de leur voisin, Palamède Bernardin qui prend la fâcheuse habitude de venir s’installer dans leur salon tous les jours, de 4 à 6h, avec une régularité d’horloge. Ce voisin encombrant n’a d’ailleurs pas l’air d’aimer ces visites, il ne semble rien apprécier et a toujours l’air fâché. La rencontre avec ce voisin qui va leur pourrir la vie va toutefois changer leur existence et leur relation…

Un roman qui m’a beaucoup plus et qui m’a rappelé Ionesco. On se demande pourquoi M. Bernardin vient tous les jours squatter ses voisins. Est-ce un emmerdeur? Aime-t-il ses voisins sans toutefois le montrer? Ce voisin dérangeant va ainsi troubler la retraite paisible de ce couple qui, très humain, ne pourra laisser Palamède mourir sans essayer de le sauver… Bref vraiment une drôle d’histoire qui nous amène à réfléchir sur l’humanité, le don de soin… et les emmerdeurs! 😉

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Les catilinaires, Amélie Nothomb

  1. Nag dit :

    Oui, la 1ère partie est bien. La fin est décevante mais ça reste une lecture sympa en fait!

  2. Nicolas dit :

    Première moitié excellente (« l’emmerdeur »), la seconde est fort décevante, et l’explication à la limite du ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90