Lecture commune : Le liseur, Bernhard Schlink

Oups! ce billet est paru en décembre par erreur… je le republie donc aujourd’hui puisque c’était la date retenue pour cette LC.

J’avais annoncé à ma participation à la lecture commune du 16 janvier organisée par George Sand et Val, histoire de passer l’hiver bien au chaud ;).

L’histoire: Michaël, 15 ans, rencontre Hannah, une jeune femme solitaire de 35 ans. Il devient rapidement son amant et passe du temps à lui lire à haute voix de nombreux romans. Malgré leur relation qui dure plusieurs années, Hannah reste mystérieuse et fait parfois des crises d’autorité ou d’angoisse qui effraient Michaël. Peu à peu, Michaël grandit et s’éloigne peu à peu d’Hannah. Un jour, celle-ci disparaît sans explication. Ce n’est que plusieurs années plus tard que Michaël la retrouve, au cours d’un procès nazi, en tant qu’accusée. Hannah a un secret que va finalement deviner Michaël et qui va modifier la vision qu’il avait de son ancienne maîtresse.

Ce roman m’a époustouflée! Il m’a touchée, chamboulée. Tout d’abord par le traitement de ce sujet : nazisme, choc générationnel lié aux crimes nazis, réconciliation, etc. Le narrateur s’interroge sur le passé, sur la façon dont les jeunes peuvent juger les générations précédentes, sur la responsabilité individuelle. Je trouve que l’auteur a choisi une façon originale de traiter ce sujet, avec le recul d’un jeune homme qui n’a pas vécu les faits mais qui étudie le droit.  Son histoire avec Hannah est également une belle histoire d’amour, un amour de jeunesse dont le narrateur reste à jamais marqué. Hannah est un personnage complexe mais à la fois très humain, très réaliste avec ses contradictions, on ne peut s’empêcher de l’aimer et à la fois de la détester. C’est aussi un roman sur la honte, le manque d’instruction, l’ignorance et le mal que cela peut faire aux autres.

J’ai vraiment adoré ce roman qui m’a fait pleurer. J’ai trouvé la fin particulièrement émouvante et le style de l’auteur participe à cette émotion là. C’est bien écrit, fin, fluide, sensible. Une très très belle lecture qui m’a permis de clôturer l’année 2011 en beauté, année qui n’a pas été si riche en coups de coeur (du moins, c’est l’impression que j’en ai!). J’hésite à voir l’adaptation cinématographique de ce roman pour le moment, je verrai plus tard mais j’aime beaucoup Kate Winslet que j’imagine tout à fait dans le rôle d’Hannah.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90