Le conflit : la femme et la mère, Elisabeth Badinter

Dans cet essai, Elisabeth Badinter tente de trouver une explication au refus de certaines femmes d’être mère et à la fois cette espèce de retour à une idéologie qui se développe en parallèle du mouvement écologiste, le « naturalisme ». La société d’aujourd’hui valorise une mère présente, qui allaite à la demande, qui arrête de travailler pour faire passer sa famille avant tout le reste (et même avant elle même), qui ne donne pas de petits pots et cuisine tout bio et lave consciencieusement les couches (lavables) de ses rejetons…

Contrairement à ce qui a été dit (et trop vite dit), Elisabeth Badinter ne s’oppose pas au retour de certaines personnes à des valeurs familiales traditionnelles. Elle regrette seulement que ce modèle soit ultravalorisé alors qu’il ne correspond pas nécessairement à la vision des choses des femmes d’aujourd’hui. Mais ce livre traite également des personnes qui refusent d’avoir des enfants, de la natalité et des modèles de société qui existent dans le monde… Et l’on retrouve clairement une filiation avec son livre sur le (non) instinct maternel, L’amour en plus, écrit il y a plus de 30 ans.

Cet essai est extrêmement documenté, l’auteur fournit de nombreuses notes afin de justifier ses arguments… On est pas ici dans la polémique uniquement mais clairement dans une étude sérieuse et rigoureuse de la société et de la place des femmes.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le conflit : la femme et la mère, Elisabeth Badinter

  1. Nag dit :

    C’est le 2ème ouvrage de cette auteur que je lis, j’en ai aussi un autre dans ma PAL…

  2. Theoma dit :

    toujours pas lu mais ça viendra. J’en ai d’autres de l’auteure qui dorment dans ma pal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90