L’aiguille creuse, Maurice Leblanc

L’histoire : Au château d’Ambrumésy, Raymonde de Saint-Véran est réveillée par des bruits étrangers. Elle va apercevoir un rôdeur et lui tirer dessus. Mais le cadavre sera introuvable. De magnifiques Rubens ont été volés et remplacés par des copies… Le jeune Isidore Beautrelet, lycéen, va se proposer d’expliquer cet énigme et mettre de sérieux bâtons dans les roues d’Arsène Lupin, à l’origine du larcin!

Je ne connaissais Arsène Lupin que de nom et j’ai passé un excellent moment!!! J’ai aimé le mystère qui réside dans cette affaire, les raisonnements intelligents d’Isidore Beautrelet et les rebondissements provoqués par Arsène Lupin. J’ai trouvé le style sympathique, élégant… et non dénoué d’humour! Je lirai sans aucun doute d’autres aventures d’Arsène Lupin!

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à L’aiguille creuse, Maurice Leblanc

  1. Karine dit :

    Ah très contente !! J’étais certaine qu’il te plairait !! Petit clin d’oeil car l’aiguille creuse est juste à côté de chez moi 😉 ( Etretat )

    • nagandsoon dit :

      Oui il m’a beaucoup plu! Oui, effectivement, j’ai beaucoup pensé à toi pendant cette lecture! Et je connais Etretat, donc c’était sympa d’imaginer les lieux! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90