La patrouille de l’aube, Don Winslow

L’histoire : Boone Daniels est d’abord surfeur et à ses heures perdues, détective privé, pour payer ses factures. Ancien flic, sa vie s’est écroulée après la disparition de Rain, une petite fille tombée aux mains d’un pédophile, que Boone n’a jamais retrouvé. Bon gré, mal gré, il accepte une enquête pour un cabinet d’avocat représenté par la Britannique Petra, qui lui permettra de réparer son passé.

Je n’ai pas du tout aimé l’ambiance « surfeur » de ce roman. Il commence avec plusieurs pages de vocabulaire à moitié Hawaïen/Samoan et la mise en place des personnes m’a exaspérée. Ils me sont apparus comme une bande d’ados attardés et la traduction n’a pas aidé. j’ai rigolé durant les 10 premières pages du vocabulaire employé par le traducteur (ou l’auteur?) qui ne me semblait pas utilisé en Français usuel… Boone et ses amis attendent la grande « houle » (comprenez « vague ») pour s’adonner à leur passion du surf. J’ai failli abandonner mais j’ai attendu la mise en place de l’enquête qui tient bien la route. L’auteur nous déroute au cours de cette enquête dont la fin est surprenante. Mais les chapitres courts morcellent le suspens et les descriptions quasi journalistiques de l’histoire et de la technique du surf ou de San Diego m’ont pas ennuyée. Au final, le bilan est mitigé, je n’ai pas passé un mauvais moment non plus, mais j’ai quand même dû m’accrocher un peu!

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90