L’enchanteresse de Florence, Salman Rushdie

L’histoire:Un jeune homme blond s’impose à la Cour du Grand Moghol, au coeur des Indes, afin de raconter à ce dernier son histoire. Il est en effet le fils de l’Enchanteresse de Florence, une princesse moghole oubliées de tous, à la beauté incroyable et aux pouvoirs magiques puissants.

A la façon des Mille et une nuits, le Moghor Dell’Amore, ce jeune homme blond, raconte à l’empereur son histoire personnelle. On pénètre alors en Orient et on se laisse porter par les mythes et l’histoire de cette culture… qui n’est pourtant pas coupée de l’Occident. Cette enchanteresse, Qara Koz, est donnée comme butin à un roi victorieux de sa propre famille et, au fur et à mesure de ses aventures et de ses choix personnelles, la femme aux yeux noirs va finir par tomber amoureuse d’un mercenaire italien, converti à l’Islam, et s’installer quelque temps à Florence. On baigne dans une ambiance particulière, orientale, riche et sensuelle… on se laisse porter tant par la vie à la cour du Grand Moghol que par les aventures de Niccolo et de Qara Koz, la femme dont il prétend être le fils! J’ai vraiment aimé ce roman, même si j’ai eu tout de même un peu de difficulté à l’avancer. Mais j’ai voyagé en Orient, j’ai écouté les histoires de Niccolo pleines d’enchanteresse, d’artistes, de prostituées sorcières… Un roman plus que dépaysant, à lire absolument!

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90