Huis Clos en Toscane, Diana Lama

L’histoire : Des amies de lycée se retrouvent pour un weekend entre filles vingt ans après. Les portables sont interdits, la villa n’a pas le téléphone. Chacune a mené sa vie et fait le bilan en se comparant à ses amies. Pourtant, l’une d’entre elles manque à l’appel, Piera n’a prévenu personne et ne viendra visiblement pas. D’autres disparitions suivront…

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre avec autant de suspens! Si l’histoire peut avoir l’air un peu téléphonée au début, elle prend vite un tournant à la « 10 petits nègres ». L’angoisse monte car on comprend rapidement que les jeunes femmes partagent un secret lié à un précédent séjour dans la villa Camarelle, villa qui a d’ores et déjà une réputation sanglante due à un massacre qui a eu lieu au XVIème siècle. La fin m’a littéralement scotchée et terrorisée. Cet auteur, que je ne connaissais pas du tout, a un véritable talent dépeindre des personnages très humains, dans lesquels on peut tout à fait se retrouver les uns les autres. Le récit a une forme originale. Chaque jeune femme raconte une partie de son séjour, les unes après les autres. On a donc l’impression de pénétrer l’esprit de chacune d’entre elles, d’aller de l’une à l’autre ce qui instaure une confiance et une relation privilégiée avec chaque protagoniste et participe forcément à l’angoisse qui monte. Une excellente lecture d’été que je vous recommande vivement!

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Huis Clos en Toscane, Diana Lama

  1. Nag dit :

    Une valeur sûre, super bien orchestrée! tu peux l’offrir!

  2. Lou dit :

    Oh oh voilà qui pourrait plaire à ma mère, folle de l’Italie depuis quelques années… je note !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90