Concerto à la mémoire d’un ange, Eric-Emmanuel Schmitt

Ce livre est composé de plusieurs nouvelles qui ont toutes en commun la présence de Sainte Rita et le fait que leur vie change, à un moment ou à un autre. Il y a la tueuse de mari, acquittée, qui se met à tout confesser pour avoir l’attention du nouveau curé ; le père de famille, marin, qui, après l’annonce elliptique de la mort d’une de ses filles, s’aperçoit de l’importance de sa famille ; le président de la République, sa femme et leur relation amoureuse ;  les deux jeunes musiciens qui, suite à un accident, changeront complètement le cours de leur vie…

Ce n’est pas mon recueil préféré de nouvelles de Eric-Emmanuel Schmitt. J’avais préféré La Rêveuse d’Ostende. Mais les histoires racontées par l’auteur sont humaines, parfois drôles ou dérangeantes et ramènent toutes à la nature humaine au plus profond de chacun. La présence de Sainte Rita est un clin d’oeil qui relie chaque nouvelle de ce recueil. J’ai particulièrement aimé l’histoire de la tueuse de mari qui cherche à avoir plus d’attention de la part du jeune curé de la paroisse… Ces nouvelles sont suivies du journal d’écriture de l’auteur qui décrypte les thèmes abordés dans ces textes : la liberté, le libre arbitre, l’altérité… Eric-Emmanuel Schmitt nous amène ainsi à réfléchir sur nous mêmes et nos relations aux autres. J’ai une fois de plus beaucoup aimé ces nouvelles sans qu’elles constituent toutefois mon recueil préféré.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Concerto à la mémoire d’un ange, Eric-Emmanuel Schmitt

  1. Mélopée dit :

    Ah « La rêveuse d’Ostende », j’en garde un excellent souvenir ! Je lirai celui-ci aussi parce que j’aime beaucoup la plume d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Best Club 728X90